Cendriers sondage : les réponses aux questions

Les mégots de cigarettes qui atterrissent sur les trottoirs et les rues, un véritable fléau ! C'est pourquoi la Ville de Bruxelles a lancé une action de sensibilisation ludique. Désormais, vous trouverez plusieurs cendriers-sondages colorés disposés à certains endroits du centre-ville ou lors de certains grands événements.

Le principe est simple : proposer aux fumeurs de donner leur avis en déposant leur petit déchet orange très polluant dans une boîte. Les questions posées peuvent être marrantes, en rapport avec l'évènement, mais aussi instructives. Pour le côté "instructif", la Ville a choisi de sensibiliser les fumeurs aux désastres occasionnés par la pollution. Voici les réponses à ces premières questions :

100 millions ou 200 millions ?

Explication : on ne se l'imagine pas toujours mais Internet engendre un impact non négligeable sur l'environnement. Par exemple, deux requêtes sur le moteur de recherche Google équivalent à l'énergie nécessaire pour faire bouillir l'eau d'une bouilloire. En sachant qu'on relève près de 200 millions de requêtes par jour dans le monde, cela revient donc à l'utilisation de 100 millions de bouilloires ! Un physicien de l'université de Harvard a fait le test : une recherche classique sur Google, depuis un ordinateur personnel, génère environ 7 grammes de dioxyde de carbone (donc 15 grammes de CO2 pour une bouilloire d'eau chaude). De son côté, Google s'investit dans les recherches pour réduire la quantité d'énergie consommée par l'industrie IT, notamment en tant que membre de la coalition "Climate Savers Computing Initiative".

En Finlande ou au nord du Canada ?

(les deux donc)

Explication : il s'agit d'un sujet très controversé. Les Américains et les Canadiens voient le Père Noël au pôle Nord. Mais c'est un territoire vaste… Selon les Norvégiens, il vit à Drøbak à 50 km au sud d'Oslo. Pour les Suédois, il réside à Gesunda au nord-ouest de Stockholm et pour les Danois, on le retrouve évidemment au Groenland. En 1927, les Finlandais ont décrété que le Santa Claus ne pouvait venir que de Laponie puisqu'il doit bien nourrir ses rennes. Son lieu d'habitation supposé se situerait donc en Finlande, à Rovaniemi, en Laponie, dans le Village du Père Noël.

Mais heureusement, peu importe le lieu, Papa Noël répondra toujours aux lettres des enfants (grâce à la poste qui gère ce service dans plusieurs pays).

Cola ou le thé du Sri Lanka ?

Explication : certes, le thé du Sri Lanka est exporté d'un autre continent, mais l'impact en émissions de gaz à effet de serre est plus important pour le cola. Une cannette de cola pèse 129 grammes de CO2, de sa fabrication à son transport (marque Coca-Cola). Même si dans certains pays son contenant est de mieux en mieux recyclé, cette boisson a toujours un impact certain sur l'environnement (sans compter l'impact sur la santé). N'oublions pas que pour un litre de cola, il faut 2,5 litres d'eau, voire plus dans certains pays ! Quant au thé noir du Sri Lanka, son empreinte écologique est de 17g la tasse. Ce n'est pas rien non plus, mais bien moins que la boisson pétillante. Ici, le calcul tient compte de la consommation d'énergie du producteur de thé jusqu'à celle du consommateur qui doit chauffer son eau, en passant par les engrais et le sachet de thé jeté à la poubelle.

Les Lapons ou les Samis ?

Les deux réponses sont possibles. Mais Samis est préférable.

Explication : les Sames ou Samis sont les premiers habitants de la Finlande. On les désigne aussi sous le nom de Lapons mais ils n'aiment pas vraiment cette appellation qu'ils jugent péjorative et qui n'est pas d'origine finnoise (lapp signifie porteur de haillons en suédois). Leurs terres ancestrales portent d'ailleurs le nom de Sápmi et non Laponie.

500L ou 50L ?

Explication : si une cigarette se fume en environ cinq minutes, il faut parfois 12 ans pour qu’un mégot se décompose. Jeter ce déchet de petite taille sur le sol n'est donc pas un geste anodin pour l’environnement et la propreté publique. Il est important de savoir qu'un mégot pollue à lui seul jusqu'à 500 litres d’eau, la cigarette contenant des substances chimiques et toxiques. Sachant que 4.300 milliards de mégots de cigarettes sont jetés par terre dans le monde chaque année (soit 137.000 par seconde), l’impact sur l’environnement est énorme !

5 ou 2 ans

Explication : jeter ses déchets dans la nature n'est pas sans conséquences. Certains peuvent y rester longtemps et même nous survivre. Si un mouchoir en papier prend trois mois à se dégrader dans la nature, le chewing-gum met cinq ans. Une pelure de fruit : 3 à 6 mois. Un ticket de métro : 1 an. Un sac en plastique : 450 ans !

Une dizaine de fois ou à l'infini ?

Explication : le verre a une particularité non négligeable… Il se recycle à 100% et à l’infini ! C'est plus que le papier. Il est donc essentiel de déposer vos bouteilles en verre dans les bulles à verre. Ce geste écologique permet d’économiser énormément d'énergie.

Créé le 11/06/2018 (modifié le 06/12/2018)
Cendriers sondage : les réponses aux questions