Voici vos futurs 'fritkots'!

Le gagnant du concours d'architecture 'Une frite dans le ventre ?' est connu. C'est le bureau d'architecture Studio Moto qui a imaginé le fritkot de demain : convivial, simple, fonctionnel, facilement identifiable, il devrait s'intégrer parfaitement dans le tissu urbain bruxellois.

C'est après avoir reçu successivement les 52 candidats et au terme d'une journée de délibération, que s'est prononcé le jury du concours d'architecture, composé de membres du Collège de la Ville de Bruxelles, du Président de l'Union Nationale des Frituristes (Unafri), d'un architecte et professeur de l'Université Libre de Bruxelles et de représentants de l'administration. Les candidats ont été évalués sur base de trois critères :

  • l'identité (caractère iconique, adaptable en fonction de la spécificité des différents fritkots)
  • la fonctionnalité (pratique et ergonomique)
  • l’intégration dans le tissu urbain

Le projet lauréat

Les futurs fritkots installés sur le territoire de la Ville disposeront d'un revêtement réfléchissant en aluminium poli, un matériau résistant et facile d'entretien qui proposera aux regards un jeu de réflexions. Sous l'auvent, le comptoir-vitrine sera lui fait de petits carrelages rappelant magasins, restaurants et cafés bruxellois. Un renfoncement permettra d'accueillir les clients. Chaque fritkot sera surplombé d’une enseigne lumineuse unique. Chaque frituriste aura la liberté de la confectionner lui-même afin de garder son identité propre.

Simulation fritkot Rue de Laeken - jour

Pourquoi harmoniser les fritkots bruxellois ?

Lancé en juillet 2017 par la Ville de Bruxelles, ce concours d’architecture vise à remplacer les 6 friteries et kiosques fixes situés sur son territoire par de nouveaux établissements destinés à devenir une référence iconique des traditions culinaires belgo-bruxelloises. Mais aussi de remédier à l’état vieillissant de certaines de ces structures en finançant la construction de nouvelles friteries et en devenant propriétaire des «briques». Grâce à cette démarche, les lieux emblématiques de la capitale seront plus esthétiques et plus facilement identifiables dans l’espace public. Les frituristes pourront quant à eux exercer leur métier avec davantage de confort, dans une structure adaptée à leurs besoins. La Ville est également ouverte à proposer son modèle de friterie aux autres communes bruxelloises qui souhaiteraient, elles aussi, embellir leur offre fritkot et étendre l’implantation de cette nouvelle «icône bruxelloise » sur l’ensemble de la Région bruxelloise.

Prochaines étapes

  • Début 2018. Lancement du marché pour la confection du cahier des charges nécessaire à la mise en œuvre des fritkots
  • Fin 2018. Introduction des demandes de permis d’Urbanisme
  • Début 2019. Lancement du marché pour la mise en œuvre (désignation de l’entrepreneur qui réalisera les travaux)
  • Année 2019. Réalisation des fritkots
Créé le 19/01/2018 (modifié le 05/03/2018)
Simulation fritkot Rue de Laeken - nuit