Mesures coronavirus

 

Soutien à Loujain al-Hathloul et Raif Badawi

La Ville de Bruxelles a adopté Loujain al-Hathloul et Raif Badawi, deux prisonniers saoudiens. Cette double adoption s'inscrit dans la participation de la Ville au réseau Ville Lumières d'Amnesty International, un réseau qui associe les villes et communes qui défendent les libertés, les valeurs et les droits qui sont les fondements de la démocratie. Le 10 février 2021, Loujain al-Hathloul a été libérée.

A travers le réseau Ville Lumières, une commune peut décider d'adopter une ou plusieurs personnes en danger. A l'époque, la Ville avait adopté Hamid Babaei, cet étudiant iranien qui avait été condamné dans son pays pour "atteinte à la sécurité nationale par la communication avec des Etats hostiles". Il a été libéré en août 2019 après avoir purgé sa peine. Loujain al-Hathloul, libérée le 10 février 2021 et Raif Badawi, quant à lui toujours emprisonné, ont été condamnés pour avoir défendus les droits humains et notamment la liberté d'expression.

Campagne #freeloujain&raif

Loujain al-Hathloul, une activiste saoudienne de 31 ans, a été emprisonnée pendant plus de deux années pour avoir défendu le droit des femmes. Raif Badawi, un bloggeur saoudien, est quant à lui emprisonné depuis 2012 pour ses opinions.

Les actions sont menées sous l'impulsion du Conseil consultatif de la Solidarité internationale de la Ville. Fin janvier 2021, une campagne d'information était diffusée sur le panneau lumineux de l'Hôtel Continental (place de Brouckère). Vous pouvez également mettre à jour votre photo de profil Facebook pour soutenir cette campagne.

Créé le 26/01/2021 (modifié le 01/03/2021)