Primes environnementales communales

La Ville de Bruxelles accorde à ses habitants (codes postaux : 1000, 1020, 1120, 1130 Bruxelles) des primes environnementales afin de les encourager dans leur démarche visant une meilleure gestion des déchets ménagers, la verdurisation de leur quartier ou une maîtrise de leur consommation d'énergie et d’eau.

Ces primes environnementales sont octroyées dans la limite du budget annuel disponible prévu à cet effet. Elles sont accordées uniquement aux personnes domiciliées sur le territoire de la Ville de Bruxelles (codes postaux 1000, 1020, 1120, 1130).

En compostant les déchets organiques à domicile, il est possible de diminuer d’environ un tiers le volume de la poubelle ménagère. On évite ainsi le transport inutile de déchets (réduction des émissions de CO2) et on produit un engrais 100% naturel et gratuit.

Si l’on possède un jardin, rien de plus simple, à même le sol, ou dans une compostière (fût, silo, bac…) on place les déchets organiques, on aère de temps en temps et la nature et les microorganismes du sol font le reste.

Le montant de la prime communale est fixé à 75% du prix d’achat de la compostière (fût, silo, bac…) avec un maximum de 50 euros par compostière et par ménage.

Et quand on n’a pas de jardin, la solution réside dans le vermicompostage. La vermicompostière peut être placée dans la cuisine, la cave, le garage… C’est la solution idéale pour le compostage en appartement.

Dans ce cas, le montant de la prime est fixé à 100% du prix d’achat de la vermicompostière avec un maximum de 100 euros par vermicompostière et par ménage.

La demande de prime doit être envoyée à la cellule Eco-conseil dans les 4 mois qui suivent l'achat de la compostière au moyen du formulaire ad hoc :

La Ville de Bruxelles octroie une prime pour la plantation d’une plante grimpante mellifère et/ou indigène sur la façade d'une habitation visible de la rue.

Une plante grimpante qui recouvre une façade offre de nombreux avantages, elle contribue:

  • à la protection de la façade contre l’humidité
  • à une meilleure isolation thermique et acoustique du bâtiment
  • à une amélioration du microclimat: rafraîchissement et humidification de l’air autour du bâtiment
  • à l’assainissement de l’air: fixation des poussières et de certains polluants sur les feuilles
  • à l’enrichissement de la biodiversité : nourriture et refuge pour les insectes et les oiseaux
  • au renforcement du "Maillage vert"
  • à l’embellissement du quartier en rendant le cadre de vie plus agréable

Le montant de la prime communale est fixé à 75% du montant total des travaux, sur la base des factures ou justificatifs (maximum de 100 euros par bâtiment et par période de 5 ans).

L’octroi de la prime pour la plantation d’une plante grimpante en façade rue est régi par un règlement communal dont l’annexe précise les essences autorisées ainsi que leur système d’accrochage et l’exposition requis:

La demande de prime doit être envoyée à la cellule Eco-conseil dans les 4 mois qui suivent la réalisation des travaux de plantation au moyen du formulaire ad hoc.

Un réfrigérateur consomme beaucoup d’énergie. S’il est vétuste ou simplement ancien, le réfrigérateur représente souvent le premier poste de dépense sur les factures d’électricité des ménages.

Les modèles de réfrigérateurs de classe A+++ sont les plus performants sur le marché et permettent des économies d’énergie substantielles mais leur coût reste élevé.

Cette prime est réservée aux ménages à faibles revenus (revenus inférieurs ou égaux à 33.525,36 euros/an pour une personne isolée ou 48.525,36 euros/an pour un couple marié ou des cohabitants légaux).

Le montant de la prime communale est fixé à 400 euros, avec un bonus de 100 euros pour les familles à partir de quatre personnes dans le ménage. Il est plafonné à 50% du montant repris sur la facture d’achat du réfrigérateur (cotisation Recupel comprise).

La demande de prime doit être envoyée à la cellule Eco-conseil dans les 4 mois qui suivent l’achat du réfrigérateur au moyen du formulaire ad hoc.

Des tâches telles que l’arrosage du jardin, du potager ou des plantes d’intérieur, l’entretien et le nettoyage de la maison, de la voiture, des outils… ne nécessitent pas que l’eau soit potable. Par ailleurs, l’eau de pluie étant plus douce que l’eau de distribution, son utilisation pour le nettoyage permet de réduire les quantités de produits d’entretien nécessaires et de limiter ainsi la pollution de l’eau.

La Ville de Bruxelles octroie une prime pour l’achat d’un récupérateur d’eau de pluie à raccorder à une descente d’eau. Cette installation (tonneau, fût…) est destinée à collecter ou stocker l’eau de pluie tombée sur la toiture d’un bien immobilier situé sur le territoire de la Ville de Bruxelles.

Ce récupérateur d’eau de pluie offre l’avantage d’être très facile à installer et ne requiert pas l’intervention d’un professionnel.
Le montant de la prime communale est fixé à 75% du prix d'achat du récupérateur d’eau de pluie avec un maximum de 100 euros par récupérateur et par ménage. Les accessoires tels que socle, trop-plein, robinet, connecteur… ne sont pas éligibles pour le calcul du montant de la prime.

La demande de prime doit être envoyée à la cellule Eco-conseil dans les 4 mois qui suivent l’achat du récupérateur d'eau de pluie au moyen du formulaire ad hoc.

INFOS PRATIQUES