Forêt urbaine, une plantation participative

De quoi s'agit-il ?

Chaque année, depuis 2013, la Ville de Bruxelles organise une plantation participative. Les citoyens sont invités à prendre part à la plantation d’un nouveau segment de la Forêt urbaine. En effet, la Ville est en train de créer à Neder-Over-Heembeek un vaste et dense massif forestier (environ 40 hectares projetés à terme). Cette plantation vise la préservation et le développement de la biodiversité bruxelloise. En effet les essences plantées sont indigènes et choisies en fonction de la nature du sol, plus ou moins humide, compact… La Forêt urbaine accueille également un projet expérimental, mené en partenariat avec l’ Instituut voor Natuur-en Bosonderzoek : la réintroduction du peuplier noir, une essence en voie de disparition en Belgique.

Dans quel but ?

Cette forêt en ville permettra de s'y promener et de s'y divertir. Mais elle servira aussi de mur acoustique et de "filtre à air" naturel à l’égard de l’autoroute. Ce sera encore un conservatoire de la biodiversité avec son verger, sa faune sauvage, son aulnaie marécageuse et ses essences d’arbres indigènes. La Forêt urbaine est ainsi le lieu d’une collaboration innovante entre institution scientifique, société civile et autorité publique.

Forêt urbaine, une plantation participative

État d'avancement

Développement

INFOS PRATIQUES