Ce site web porte le label AnySurfer, une marque de qualité belge pour les sites accessibles. Vous trouverez plus d'information sur www.anysurfer.be.

  • 14°C Beau temps
Assiette de porcelaine dure de Bruxelles illustrée d’une

Assiette de porcelaine dure de Bruxelles

Plusieurs ateliers de production de porcelaine se sont succédés à Bruxelles depuis la fin du 18e jusqu’au milieu du 20e siècle. Au 19e siècle, ils souffrent de la forte concurrence de "chambrelans", des peintres sur porcelaine indépendants, qui souvent se fournissent en porcelaine en blanc auprès de manufactures françaises.

Sous la période hollandaise (1815-1830), Guillaume Ier souhaite redonner vie à cette industrie porcelainière à Bruxelles et s’adresse au chambrelan Frédéric Faber, peintre de talent, pour monter un atelier. À cette fin, le maître porcelainier Christophe Windisch, actif à Paris, est engagé. Cette manufacture se fixe à Ixelles sur la chaussée de Wavre aux numéros 141-143 et sera active jusqu’en 1870. C’est à sa production de haute qualité que la porcelaine bruxelloise doit son rayonnement au 19e siècle.

De style empire

Les formes conçues par Christophe Windisch sont de style empire. Les décors comportent assez bien de dorures, à la mode à cette époque. Les sujets que reproduit Frédéric Faber peuvent se rapporter à l’histoire naturelle. Ainsi un service de 300 pièces commandé par le souverain est orné en son centre d’oiseaux empruntés aux illustrations de Georges-Louis Leclerc, comte de Buffon, pour l’Encyclopédie. D’autres sujets sont des paysages et monuments de nos régions ainsi que des mœurs, usages et costumes des peuples du monde, à l’exemple de ceux réalisés par les peintres de l’époque comme Jean-Baptiste Madou (1796-1877), qui les diffuse grâce à la jeune technique de la lithographie.

Détails du "trésor"

Cette assiette ronde, d’un diamètre de 22 cm, a un large marli à liserés d’or agrémenté d’une frise de feuilles de chêne dorée, ainsi que d’une tresse de feuilles de lauriers, caractéristique du style empire, dessinée par l’alternance d’ors mats et brillants, le tout sur fond bleu foncé. Le fond de l’assiette est resté blanc avec en son centre le motif principal. Il s’agit d’un personnage féminin dans un décor neutre à peine esquissé le long d’une ligne d’horizon. Elle se tient debout, les pieds dans des bottillons verts, un panier avec un objet oblong au bras droit, tandis qu’elle lève la main gauche vers sa coiffe blanche. Sa robe bleue à longues manches lui tombe sur les chevilles. Elle disparaît sous une sorte de grand châle. Il s’agit d’une faille. Selon certains documents, la faille serait un costume de bourgeoise typiquement bruxellois, qui remonterait déjà au 14e siècle, mais dont l’usage commence à se perdre vers 1845. De soie ou d’autre matière, cette pièce vestimentaire est confectionnée d’un tissu à grain marqué formant de petites côtes en diagonale, plus souple que le gros grain mais qui se froisse facilement. Elle semble être l’habit de pluie par excellence et, selon les exemples, de couleur noire. Elle recouvre la tête et les épaules, avec ou sans manches, et tombe sur les hanches ou plus bas.

Faber à Bruxelles

Il est probable que cette assiette ait été sortie lors de grandes occasions. Elle trouvait sinon sa place dans un vaisselier. Elle a probablement fait partie d’un ensemble, dont n’ont subsisté que 45 assiettes. Elle porte au revers sur couverte la signature de "Faber à Bruxelles" en lettres dorées.

Infos pratiques

Musée de la Ville de Bruxelles - Maison du Roi
Grand-Place
1000 Bruxelles

Tél. : 02 279 43 50
Fax : 02 279 43 62
Ouverture au public : du mardi au dimanche de 10h à 17h. Le jeudi ouverture jusque 20h. Fermeture de la billetterie 15 minutes avant l'heure de fermeture.
Périodes de fermeture : Fermetures habituelles : Le lundi et les 1er janvier, 1er mai, 1er novembre, 25 décembre.
Informations complémentaires : légendes en français, néerlandais et anglais. Prix d’entrée : 4 euros (multiples réductions) par adulte, 3 euros pour les seniors, les étudiants, les groupes, 2 euros pour les enfants et les écoles. Gratuit pour les moins de 18 ans le weekend. Art 27 : 1,25 euro. Nombreuses réductions disponibles.

Enter the city

Demande de laissez-passer Dimanche sans voiture

Le 21 septembre 2014, lors du Dimanche sans voiture, un laissez-passer pourra être délivré aux personnes qui en font la demande. Attention, cette demande de dérogation doit être dûment motivée!

Laissez-passer Dimanche sans voiture