Ce site web porte le label AnySurfer, une marque de qualité belge pour les sites accessibles. Vous trouverez plus d'information sur www.anysurfer.be.

  • 16°C Beau temps

Qu’est ce que le développement durable ?

Issu en 1987 du rapport Brundtland porté par Gro Harlem Brundtland, ministre d’Etat norvégienne et alors présidente de la commission mondiale sur l’environnement et le développement, le développement durable est défini comme un développement qui répond aux besoins des générations présentes sans compromettre la capacité des générations futures à répondre à leurs propres besoins (1).

Un concept, des orientations politiques

Au Sommet de la Terre de Rio en 1992, le concept de développement durable a été traduit en orientations politiques. Ce concept définit des références et des principes qui devraient guider nos actions de manière globale en prévoyant et en tenant compte des conséquences non seulement dans le domaine économique, mais aussi social et environnemental, 3 aspects essentiels à la qualité de vie. C’est pour cette raison que le développement durable est souvent schématisé par 3 ensembles qui se recoupent.

dév_durable.gif

Par ailleurs, le développement durable établit le concept de double solidarité : la solidarité dans l’espace (Nord/Sud) et la solidarité dans le temps (aujourd’hui/générations futures). En effet, chaque être humain partout dans le monde, a le droit d’accéder aux ressources planétaires et le devoir d’en assurer la durabilité pour les générations futures.

Le développement durable implique de revoir le mode de développement en général, les modes de production et de consommation, en particulier.

L’affaire de tous

Revoir le mode de développement nécessite une mobilisation articulée tant au plan global qu’au plan local, au plan collectif comme au plan individuel. Le développement durable suppose l’implication de tous les acteurs : les pouvoirs politiques, les entreprises au sens large et l’individu dans son comportement quotidien. Chacun devrait parvenir à faire sienne une pensée qui intègre automatiquement les notions du développement durable par une conversion de ses comportements individuels et collectifs.

Les pouvoirs politiques, des institutions internationales (ONU, OECD, Union européenne…) aux communes, ont le devoir de mettre en œuvre les moyens nécessaires pour respecter des engagements comme ceux qu’ils ont signés à Rio, Aalborg, Kyoto, Johannesburg…

Les communes, proches des citoyens, ont un rôle spécifique à jouer dans l’implication de la société civile dans les grands enjeux durables : sensibilisation, éducation et participation.

D’autre part, la société civile, habitants, commerçants, entreprises… ont un rôle actif à jouer, à plus petite échelle, mais de manière tout aussi déterminante dans l’évolution positive de la planète. C’est notamment l’addition et la multiplication des actions qui donnent des résultats significatifs. Aucune action n’est sans influence.

Toutes les activités, même individuelles, ont des répercussions tangibles : en tant que consommateur, on peut acheter de manière responsable et choisir des produits issus du commerce équitable; en tant que parent, on peut éduquer ses enfants dans le respect des différences; en tant que chef d’entreprise, on peut tenir compte des impacts environnementaux et sociaux de ses activités…

A la Ville de Bruxelles, le Service Eco-Conseil propose des conseils pour permettre de chacun à participer à son échelle, à adopter des "comportements durables",…

(1) Définition énoncée en 1987 par Gro Harlem Brundtland, ancienne Premier Ministre de Norvège et Présidente de la Commission Mondiale sur l’environnement et le Développement.

Infos pratiques

Eco-Conseil
Rue du Chêne, 8
1000 Bruxelles

Tél. : 02 279 33 10
Fax : 02 279 33 09
Ouverture au public : sur rendez-vous.
Accueil téléphonique : du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 14h à 16h.
Information et conseils sur les primes communales et sur l’environnement. Soutien aux projets menés par le milieu associatif.

Enter the city

Demande de laissez-passer Dimanche sans voiture

Le 21 septembre 2014, lors du Dimanche sans voiture, un laissez-passer pourra être délivré aux personnes qui en font la demande. Attention, cette demande de dérogation doit être dûment motivée!

Laissez-passer Dimanche sans voiture